Les différentes étapes des travaux de terrassement

terrassement

Le terrassement consiste à préparer un terrain en vue d’ériger une construction dessus. Il nécessite le déplacement des multiples matériaux qui se trouvent dans le sol, tels que la terre, le sable, l’argile, les roches, les cailloux ou encore les détritus. Son but est d’assurer la stabilité de la bâtisse, et de pallier les risques de tassements, de glissements ou encore d’effondrement du sol. Faire appel à un professionnel peut être une solution pour vous faciliter cette démarche.

Le piquetage

Cette première étape du terrassement permet de délimiter un terrain, pour faire correspondre le sol au projet, mais aussi repérer les canalisations pour éviter de les endommager. Seul un expert géomètre est habilité à délimiter officiellement un terrain, via la pose de bornes.

L’évacuation des eaux

Cette étape du terrassement permet de conserver une bonne stabilité du terrain, même si le temps est humide. Un sillon est à cette fin creusé pour permettre le ruissellement des eaux pluviales, installer des canalisations ou bien des drains et regards. La pente pour évacuer l’eau doit être au moins de 5%.

Le décaissement

Le décaissement est la première étape du déblai ; on l’appelle aussi décapage : la terre végétale est ôtée, afin de ne conserver que les couches du sol les mieux adaptées à la construction. La terre ainsi que les gravats sont retirés à l’aide d’outils plus ou moins imposants : pelles, pioches, tractopelles, pelleteuse ou encore bulldozers. Ensuite, la terre est tassée à l’aide d’une dameuse, pour recevoir le revêtement, qui consiste en du gravier, du bitume, des pavés ou encore du béton.

La pose d’un film géotextile

Cette quatrième étape du terrassement permet de séparer la terre de la couche de remblai concassé, afin de pallier la repousse des herbes et végétaux ou la colonisation par des racines. Elle permet également d’éviter que la terre du sol ne se mélange au remblai qui sera mis en place à l’étape suivante.

Le remblaiement

Parfois, un plan de prévention des inondations interdit le remblaiement. Mais lorsqu’il est possible, il permet d’assurer des bases solides et stables à la future construction, mais aussi de surélever le sol, de combler les vides et tranchées. On utilise généralement de la terre, des déchets inertes, des gravats, du calcaire et des cailloux.

Si vous souhaitez faire appel à un terrassier pour réaliser des travaux de terrassement, vous pourrez trouver les coordonnées d’un professionnel dans l’annuaire du site.

Pour en savoir plus :

Articles en relation