Tout savoir sur l’extension de terrasse

Tout savoir sur l’extension de terrasse

Les années ont passés et vous avez besoin de plus de place et donc une terrasse plus grande ? Une extension peut être la solution idéale. De plus, faire appel à un professionnel vous permettra d’agrandir votre terrasse en toute tranquillité.

Les modalités d’extension

Les modalités d’extension d’une terrasse varient en fonction des caractéristiques générales de l’espace existant. Il faut savoir qu’aujourd’hui, les terrasses sont classées dans deux catégories distinctes :

  • la terrasse de plain-pied
  • la terrasse surélevée.

Courant, le modèle de plain-pied aménagée au rez-de-chaussée d’une habitation est directement construit sur le sol. L’extension sera donc confectionnée de la même manière que l’espace existant, en décaissant le sol dans un premier temps, avant d’y couler une chape sur treillis métallique. Par ailleurs, la terrasse surélevée par rapport au terrain initial est édifiée sur pilotis ou sur des murs, avec de nouvelles fondations. À noter toutefois que la méthode de réalisation de cette extension doit être identique à celle de la terrasse d’origine.

Pour des raisons pratiques, et afin d’obtenir un rendu esthétique harmonieux, il serait préférable de refaire l’intégralité du revêtement. En plus de parfaire la finition de cet espace, ces travaux permettent également de résoudre quelques désagréments souvent difficiles à maîtriser tels que la pente d’écoulement des eaux de pluie, les différences de textures ou la mise à niveau de l’extension par rapport à l’existant.

Les règles d’urbanisme

Avant d’engager des travaux d’extension d’une terrasse, il est vivement recommandé de s’informer sur les règles d’urbanisme appliquées dans la localité où se trouve votre habitation. Sachez que cette réglementation est réunie dans le PLU ou Plan Local d’Urbanisme ou dans l’ancien POS, c’est-à-dire le Plan d’Occupation des Sols. Ces documents définissent avec précisions les règles de construction générales et spécifiques qui s’appliquent au niveau d’une localité. Une déclaration de travaux sera donc nécessaire.

Quelles autorisations ?

Une autorisation spécifique est toutefois utile dès que les travaux de construction d’une extension de terrasse prévoient la création d’une emprise de sol. Une déclaration de travaux sera donc indispensable pour la création d’une emprise au sol comprise entre 5 et 20 m². Par contre, vous aurez besoin d’un permis de construire lorsque l’emprise de sol est supérieure à 20 m². En pratique, une extension de terrasse de plain-pied directement au niveau du sol ou sur terre-plein ne prévoit pas de projection verticale. Ce type de travaux n’est donc pas considéré en tant que construction créant une emprise au sol. En revanche, une extension sur muret, sur pilotis ou surélevée projette une emprise au sol qui vient s’ajouter sur la construction existante.

Consultez dès maintenant l’annuaire du site pour trouver le professionnel qui réalisera la construction de votre extension de terrasse.

Pour en savoir plus :

Articles en relation